Comment trouver des clients lorsqu’on est freelance ?

prospection

En tant que freelance, ma principale difficulté réside dans le fait de trouver des clients. D’ailleurs, à mes débuts, je passais plus de temps à prospecter qu’à réellement utiliser mon expertise !

Heureusement, de nombreuses techniques existent pour éviter cela et il peut s’avérer plus simple que vous ne l’imaginez de trouver des clients lorsqu’on est freelance. Alors débutons sans plus tarder.

LinkedIn, le réseau social phare du freelance

LinkedIn

Du haut de ses plus de 300 millions de membres actifs mensuellement, LinkedIn est sans aucun doute LE réseau social à privilégier pour développer son activité de freelance.

Considérez-le comme votre vitrine : vous attirez des prospects avec douceur en faisant l’étalage de votre expertise au-travers de posts de qualité et d’un profil détaillé.

D’ailleurs, ce dernier point est la clé de votre succès. Choisissez une photo de profil professionnelle, un titre et un résumé accrocheur tout en prenant soin de faire l’étalage de vos compétences, expériences et études.

Note : Saviez-vous que 3 personnes sur 5 n’ont pas d’image d’arrière-plan sur leur profil ? Voilà une bonne occasion de se différencier !

Partagez également du contenu de manière régulière (mais pas trop !), avec notamment des infographies, des articles de blogs ou même des vidéos, en faisant attention d’accompagner vos posts avec des hashtags afin d’élargir votre audience potentielle. Un post par jour semble être la norme mais rien ne vous empêche de poster de manière moins régulière !

Développez votre site internet

Quoi de mieux, en tant qu’indépendant, que d’avoir son propre site internet ?

Pas besoin de vous lancer directement dans la conception d’un site hyper qualitatif, mais débutez plutôt par un site vitrine avec quelques pages expliquant vos services ainsi que vos compétences, tout en y incluant pourquoi pas un blog afin de se placer sur un maximum de mots-clés !

Je vous déconseille cependant de baser l’ensemble de votre stratégie de prospection sur votre site internet, surtout lorsque vous vous lancez, car il est fort probable que vous. n’obteniez pas les résultats escomptés.

Toutefois, un site internet peut représenter une merveilleuse carte de visite où vous pourrez laisser à la vue de potentiels clients votre portfolio tout en vous différenciant d’une grande partie de votre concurrence.

Ne nécessitant qu’un petit pécule de départ, votre site internet, à mesure qu’il gagnera en popularité, pourra vous amener un flux de clients de manière constante si celui-ci est couplé à de bonnes méthodes marketings et aux dernières tendances SEO.

Les plateformes de freelance : bonne ou mauvaise idée ?

Freelance à la maison

En tant que freelance, vous connaissez probablement les plateformes de type Upwork, Malt, Fiverr ou encore 5euros.

C’est peut-être d’ailleurs sur l’une de ces dernières que vous vous êtes lancés.

Et aujourd’hui, j’entends souvent dire qu’il faut fuir aussi vite que possible, voire éviter, ces plateformes.  Pour ma part, je ne suis pas totalement d’accord avec cela.

Je pense qu’elles représentent une opportunité en or pour se lancer en tant qu’indépendant et que votre stratégie de lancement devrait se baser sur ces sites.

Aidant certains freelances à se lancer, je leurs conseils à chaque fois de s’inscrire sur Upwork (qui est selon moi la plateforme de référence) afin de décrocher des premiers projets. Les résultats y sont rapides et ça vous permet de garder le cap et la motivation, tout en parfaisant votre expertise dans un domaine.

Évidemment, vous allez ensuite vous orienter vers les autres techniques de prospection présentées dans cet article par la suite (pour éviter, entre-autres, les 20% de commissions applicables pour chaque projet avant de dépasser un seuil de 500$ générés pour un même client), mais je pense que ces plateformes resteront toutefois une sorte de fleur à arroser de temps à autre. 

Je parle d’ailleurs plus en profondeur de ces 5 plateformes de freelance dans mon ebook gratuit « Le guide pour devenir freelance en 2020 » ! N’hésitez donc pas à y jeter un œil, il risque de vous pousser à vous lancer 😉

Faire fonctionner le bouche-à-oreille

Alors oui, lorsque l’on débute, il est compliqué de se faire recommander par d’anciens clients.

Cependant, n’oubliez pas que votre famille, collègues ou même anciens camarades de classe possèdent un réseau plus ou moins développé, et il peut donc s’avérer judicieux de prendre contact avec certains d’entre eux afin de voir s’ils n’ont pas une mission pour vous !

Par la suite, les recommandations de vos clients vous apporteront sûrement un paquet de prospects (si vous faites du bon travail !) mais lorsque vous débutez, n’hésitez pas à utiliser ce réseau professionnel trop souvent mis de côté.

Dans cette même optique, il est intéressant de rejoindre un collectif de freelances. Il y en a dans tous les domaines et vous pourrez y partager vos connaissances tout en obtenant de précieux conseils !

Facebook, vraiment utile pour de la prospection ?

Facebook

Je vais être direct, Facebook n’est pas la piste à privilégier dans votre stratégie de génération de prospects.

Cependant, ça reste une source potentielle à exploiter au début de votre activité que vous pourrez développer dans le futur.

D’autre part, Facebook est utile dans le fait que de nombreux groupes dédiés à votre thématique existent sur ce réseau social et qu’il vous permettra d’échanger avec des personnes possédantes sans doute plus d’expériences que vous.

Vous y développerez ainsi un réseau et tisserez pourquoi pas des liens avec certains membres, ce qui risque de vous être utile tôt ou tard ! Simple mais efficace.


Alors bien qu’il puisse s’avérer compliqué de trouver des clients lorsque l’on débute une activité de freelance et se sentir submergé, il existe en fait de nombreuses possibilités afin de se lancer sur de bonnes bases.

D’ailleurs, si vous souhaitez découvrir d’autres techniques parfois moins connues, n’hésitez pas à jeter un œil aux 40 idées pour trouver des clients en freelance du site Super-freelance, elles vous seront probablement très utiles pour la suite !

Et un dernier conseil pour terminer : essayez de bien choisir vos clients. Bien qu’il soit parfois difficile de trouver son premier client, il ne faut pas tomber dans l’esclavage et travailler pour rien ! Cela ne mènera qu’à des mauvaises reviews et fera tomber votre morale.

En espérant que ces techniques vous soient utiles, j’aimerai également découvrir les vôtres. Comment prospectez-vous ? N’hésitez pas à partager vos idées en commentaire ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *